Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ragot des Moutons

Ragote, ragote... Il en restera toujours quelque chose..!

Julos...

En 1975, sa compagne, Loulou, était assassinée. Ce tendre artisan des mots forgés en terre belge publiait alors une lettre ouverte (dite, ici par Claude NOUGARO) dont Romuald m'a parlé bien des fois.

Et puis hier, il est parti, lui aussi. Il a décidé de la dissolution du FLAF (Front de Libération des Arbres Fruitiers). Julos BEAUCARNE avait 85 ans  « Anarchiste, je le suis jusque dans la moelle de mes os ! Anarchiste, selon moi ça veut dire proposer des pistes que les autres n’ont pas encore explorées et enfoncer des portes qui n’ont pas été encore ouvertes. C’est ce que je fais depuis cinquante ans maintenant." déclarait-il en 2014. Et il promenait sa gueule de vieux poète paisible et souriant sur les petites scènes de la francophonie.

Vrai, t'étais plus de première jeunesse mon vieux Julos! Tu vas quand même nous manquer, de Bruxelles à Paris en passant par Montréal et Bamako... Alors salut l'artiste. Et vive la vie et mort aux cons!

Agathe TheBlues

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bel hommage bien mérité pour ce grand monsieur de la chanson francophone à la conscience bien éveillée, d'une grande tendresse et aussi beaucoup d'humour
Comme vous dîtes il va nous manquer
Répondre
A
On peut même dire que ça commence à en faire un maudit paquet de ces obsédé-e-s de la rime, du mot et de la mélodie, qui nous manquent. Avec l'âge qui avance, bien sûr, c'était prévisible. Peut-être que c'est incontournable... qu'avec le temps vient un peu de nostalgie..?