Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ragot des Moutons

Ragote, ragote... Il en restera toujours quelque chose..!

L'HOMO ORDINARIUS

Il n'est pas si rare que les Moutons Ragoteurs s'entendent reprocher de n'être pas des "gens normaux". Si, à l'évidence, il convient en premier lieu de souligner notre appartenance au genre ovin, nous nous sommes cependant interrogés, avec la rigueur scientifique qui nous est chère, sur ce qu'étaient des "gens normaux".

Hommes normaux

Les "gens normaux" constituent le groupe que les humanologues désignent par HOMO ORDINARIUS. A chaque retour de l'été, l'HOMO ORDINARIUS est intensément sollicité par les médias. Si, le reste de l'année, son avis sur la marche de l'économie, la politique extérieure, la transition énergétique... parait fort secondaire, il semble qu'à compter du mois de juillet, il est de toute première importance de le consulter sur la température de l'eau en bordure de plage, les effets abrasifs du sable qu'il ramasse dans la raie après une journée bronzette, la saveur des boules à la vanille, le charme torride du string et l'horreur du burkini.

Femmes ordinaires

Mais plus qu'une entité charnelle, l'HOMO ORDINARIUS est surtout une construction mythologique que les médias désignent par "le français", "l'homme de la rue" (pas la femme, hein! La femme de la rue, c'est celle qui tapine!), "le consommateur", "l'estivant"... Selon ces mêmes médias, le territoire national fourmille d'HOMO ORDINARIUS. Son incarnation publique fut Bourvil, Marlène Jobert, elle se définirait plus, de nos jours, dans des personnalités comme Christophe Castaner, Aurore Bergé. C'est ce "français moyen" accouché par les fantasmes de la caricature bourgeoise. C'est l'arrogance d'un Bernard Arnault qui regarde Philippe Poutou, c'est l'arrogance de MANULEON Ier qui ne comprend vraiment pas comment ce petit homme insignifiant a pu lui coller une baffe, c'est la Konnerie (le K, c'est pour faire plus impressionnant) triomphante d'un Cyril Hanouna capable de confondre Zapata et Zavata...

Qui est l'HOMO ORDINARIUS

Pour tous ces dignes représentants de "l'élite", l'HOMO ORDINARIUS, c'est celui qui suit le Tour de France, celui qui boit des bières devant la télé quand les "bleus" taquinent la baballe, celui qui constitue une épargne pour payer à prix d'or la belle robe d'or de sa fille au jour de ses noces. C'est cet HOMO ORDINARIUS, qui parle des "musulmans", des "juifs", des "noirs"... D'ailleurs, l'HOMO ORDINARIUS en a toujours connu au moins un qui était bien... Pour intelligentzia du Fouquet's, l'HOMO ORDINARIUS joue au Loto. Il dit que "c'est des conneries mais on sait jamais...". L'HOMO ORDINARIUS croit qu'il faut des patrons pour créer des emplois. L'HOMO ORDINARIUS pense que "la politique c'est de la merde mais Marine Le Pen dit des choses vraies". L'HOMO ORDINARIUS croit s'informer sur FACEBOOK. L'HOMO ORDINARIUS va deux fois par an au cinéma. Une fois pour le dernier Dany Boon et une fois pour le dernier Franck Dubosc.

HOMO ORDINARIUS?

Autrefois, l'HOMO ORDINARIUS croyait que Satan s'incarnait dans un chat noir. Aujourd'hui, il croit que Satan s'incarne dans une paire de babouches ou une djellaba. Autrefois, l'HOMO ORDINARIUS pensait que l'on pouvait conjurer le mauvais sort en clouant une chouette sur sa porte. Aujourd'hui, il pense que l'on peut conjurer la crise climatique en expulsant les migrants. Autrefois, l'HOMO ORDINARIUS croyait que l'on pouvait trancher les organes génitaux d'un homosexuel. Aujourd'hui, il croit que tous les homosexuels sont garçons coiffeurs, danseurs, couturiers ou politiciens. Qu'ils se tortillent le postérieur en parlant d'une voix pointue.

Les grands de ce monde vous diront encore que l'HOMO ORDINARIUS pense que le mot "communiste" est l'équivalent français de "serial killer", que réussir sa vie, c'est gagner beaucoup d'argent. Et puis le soir venu, l'HOMO ORDINARIUS roule un pétard et se sent grisé par le frisson du rebelle.

HOMO ORDINARIUS?

Vous souriez, gens de fortune et de pouvoir. Vous les voyez. Car elles existent ces cohortes d'HOMO ORDINARIUS, bien dressées, bien décérébrées par votre domination médiatique. Méfiez vous, pourtant. Sans doute sont-ils sensiblement moins nombreux que vous le croyez. Sans doute en est-il, parmi eux, qui secouent leurs chaînes, qui s'apprêtent à briser le miroir aux alouettes. Peut-être n'est-il pas si rassurant d'être à votre place. Une place qui sera dangereuse lorsque le monde approchera la température d’ébullition. Quand tous les pauvres s'y mettront...

Ce monde, nous vieux Moutons Ragoteurs n'y seront plus. Mais nous y croyons.Le temps viendra où, face à la catastrophe, l'HOMO ORDINARIUS élèvera la solidarité et la bienveillance à la hauteur du genre humain, du genre ovin.

Eprouvette

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article