Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ragot des Moutons

Ragote, ragote... Il en restera toujours quelque chose..!

HOMO ABSURDITAS

Moi, Axel de la Tonte, vieil ovin fatigué, membre fondateur du clan des Moutons Ragoteurs, vais endosser la toison de l'humanologue pour vous entretenir d'une catégorie du genre humain en passe de devenir majoritaire, l'HOMO ABSURDITAS.

Il y a une petite quinzaine d'années, il se trouvait encore des voix pour contester la réalité du changement climatique. Maintenir ce discours aujourd'hui pourrait rendre suspect d'aliénation mentale. La planète surchauffe, les pandémies aiguisent leurs virus, la pauvreté croit, strict corollaire arithmétique de la croissance effrénée des profits. Précisons que, en données numériques, la croissance du nombre de pauvres augmente à la vitesse v10, si l'on considère la valeur v comme mesure de la croissance du nombre de riches.

Bref, tous les gens de sciences, à l'exception de celles et ceux vendu-e-s aux multinationales, s'accordent pour dire qu'on va dans le mur à la vitesse V. D'où nous viennent ces pandémies, ces cyclones, ces tempêtes, ces tremblements de terre, ces pluies tropicales, ces mouvements migratoires de populations qui fuient la multiplication des guerres pour le contrôle des ressources essentielles ou, plus simplement, des élévations de températures telles, qu'elles rendent invivables les terres de leurs ancêtres..? D'où nous viennent ce mouvement compulsif de concentration des richesses en un petit nombre de mains, cette tendance grandissante à l'autoritarisme politique là où, hier encore, on prétendait incarner l'essence même de la "démocratie"..?

Conjonction astrale de sortilèges élaborés dans la marmite de quelque mesquin sorcier? Courroux divin face à une Humanité qui prétend ne plus avoir besoin des dieux? Bien sûr, il y aura toujours quelques cyniques charlatans pour vendre leur indigeste tambouille spirituelle à la part la plus décérébrée du troupeau. Les temps de crises ont, hélas, toujours nourri les peurs existentielles et les plus minables et odieuses supercheries. Les marchands de paradis, de damnations, de bénédictions, les polisseurs de karmas, les psychologues de sacristies, les philosophes de synagogues, de mosquées, de chapelles, de temples hindous, les fabricants de produits dérivés qui refourguent du Jésus, du Mohamed, du Bouddha, de la pleine conscience, de la méditation transcendantale ou de la sodomie de diptères ont de beaux jours en perspectives. Mais enfin..! la somme de toutes les victimes de la charlatanerie ne représente quand même pas la majorité du genre humain... (non?) Alors..!??

Et bien alors, c'est peut-être pas si compliqué. La majorité du genre humain se composerait d'un agrégat massif d'HOMOS ABSURDITAS. Toutes celles et ceux qui pourront vous dire... "Ben oui, on sait."

Les activités économiques soumises aux lois du marché, au dogme de la croissance infinie, au postulat de la permanente augmentation des profits, sont la cause majeure, sinon unique, de tout ce qui nous tombe aujourd'hui sur le coin de la gueule. "Ben oui, on sait"... Poser le principe d'une croissance sans fin sur une planète surpeuplée et aux ressources limitées est, au mieux un mensonge criminel qui masque le contrôle total de l'économie par une poignée de prédateurs sans scrupules, au pire, une connerie sans nom. Ou le contraire. .. "Ben oui, on sait."... On va laisser à nos mômes une planète qui ne connaîtra plus qu'une course impitoyable à la survie... "Ben oui, on sait."... On va tomber entre les mains de dictatures technocratiques qui défendront les intérêts des prétendues "élites" jusqu'à la dernière minute... "Ben oui, on sait.".... Alors..!!? Qu'est-ce qu'on fait? "Ben t'es marrant, toi! Qu'est-ce qu'on y peut!"

Voilà. Fin de l'analyse politique. Un petit détour par "les musulmans", les prochains boucs émissaires d'une crise sans précédents, par "l'écologie punitive", celle qui veut me piquer ma bagnole, ma 5G, mon I-Pad, ma tablette et mon godemichet connecté, par les "migrants", de toutes les teintes, les bronzés, les nègres, les pakis, les cosaques de l'Est, les aztèques et les pékinois...tous ceux qui vont nous bouffer notre bonne baguette en qu'on finira par accueillir à coups de pétards s'ils insistent... Mais vous savez bien que rien de tout ça ne ralentira d'un poil de cul les rejets carbonés dans l'atmosphère..!!! "Ben oui, on sait."... Alors..? "Mais qu'est-ce que tu veux? Qu'on arrête les camions, les avions, les voitures, qu'on nous prive de nos libertés et qu'on casse des millions d'emplois..?"... Mais interroger notre niveau de consommation, la pertinence de la concurrence, celle des profits, du transport intercontinental de certaines marchandises, interroger le sens de la société numérique, imaginer la diminution du temps de travail... "Oh, tu nous prends la tête! Tu veux qu'on laisse faire les communiss..!? Les Poutou, les Mélenchon, les Black Bloks, tous ces héritiers de Staline? Y vont nous conduire au Goulag!"

Voilà. En faut-il plus pour dépeindre l'HOMO ABSURDITAS..? La course au précipice est lancée. Nos guides politiques, économiques, voient bien que leur système de production et de profit est responsable de la catastrophe. Mais foutus pour foutus, pensent-ils, autant se gaver jusqu'au bout. On achètera les zones les moins exposées de la planète, on les transformera en forteresses barbelées et gardées par nos milices, qui partageront, sinon notre fortune, au moins nos perspectives de survie. Et si on est quand même touchés, ce sera en dernier. Il reste bien encore un ou deux siècles de marge...

Et l'HOMO ABSURDITAS hurlera bientôt à la mort, à l'injustice, à la trahison... lorsqu'il commencera à cuire. Lorsque ses enfants tomberont comme des mouches... En attendant, les maigres rangs de celles et ceux qui veulent lutter pleurent devant les échanges sur les réseaux sociaux où s'additionnent les... "Ben oui, on sait."

Axel de la Tonte

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article