Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ragot des Moutons

Ragote, ragote... Il en restera toujours quelque chose..!

Délation

Au nombre des grandes et belles traditions françaises, il en est une qui ne révèle sa force, son ampleur, sa noble dimension nationale, qu’en période de crise. Nous parlons ici de la délation !

Dans l’étourdissante valse des chiffres (qui, en passant, servent à justifier à peu près n’importe quoi…), certains se sont fait plus discrets que d’autres.

Ainsi, l’officine de la CFDT dans la police, le syndicat Alternative Police, a rendu publique une estimation réalisée par consultation de ses adhérents, tout au long de la première période de confinement. De mars à mai 2020, les standards des commissariats de police ont accueilli un taux exceptionnel d’appels consacrés à… la délation !

Le salopard de voisin, un musulman, a sorti 4 fois son chien. La pouffe de voisine s’est rendu 5 fois à l’épicerie du quartier pour, soi-disant faire ses courses. Le couple un peu basané du troisième étage est parti en voiture, certainement pour rendre visite à leur fils, à plus de 40 kilomètres de Paris. Faut dire que le préfet de police de Paris, Didier LALLEMENT, déclarait face aux médias « ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, ceux qu’on trouve dans les réanimations, désormais ce sont ceux qui au début du confinement ne l’ont pas respecté. Il y a une corrélation très simple. ». Petit hommage en passant, à Michel AUDIARD qui lui, déclarait « Les cons, ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît. »

Les autorités ont donc donné le « LA » et la petite musique nationale de la délation peut s'épanouir à sa mesure.

A Strasbourg, estime le syndicat, sur environ 500 appels quotidiens, de 50 à 70 % relevaient de la délation. A Nancy, sur 27 appels comptabilisée en 1 heure, 22 concernaient la délation. A Bordeaux, 90 % des appels reçus au-delà de 16 heures… délation ! Frédérique CALANDRA, élue à la ville de Paris témoigne : "Des habitants qui prennent des photos, depuis leur fenêtre, de parents avec enfants en bas âges sortis pour se dégourdir les jambes. Et ils les envoient à la police". Plus raisonnable, le Pas-de-Calais estime la part des appels consacrés aux dénonciations à 20 % du total. Un bon point à la région Centre-Val de Loire où la délation est quasi inexistante.

Pour revenir au point de départ, oui, notre belle France présente une solide cohérence dans le maintien de sa tradition de délation. Et les pouvoirs politiques successifs veillent attentivement à la préservation de cette noble particularité en respectant scrupuleusement les valeurs qui caractérisent notre République, autoritarisme, infantilisation, mensonge, répression…

Allez… Vive la République, etc...

Axel de la Tonte

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Le chameau 26/04/2021 19:06

Et oui malheureusement je ne suis pas étonné par ces chiffres et ces comportements
En vous lisant j'ai tout de suite pensé à cette chanson de Romain Didier qui correspond tout à fait à votre article me semble-t-il
https://youtu.be/NnBIaFTDe8E

Axel de la Tonte 30/04/2021 19:57

Merci pour ce lien vers une chanson que je ne connaissais pas. D'ailleurs, je connais bien mal Romain Didier dont je sais pourtant que le répertoire vaut le détour, depuis déjà bien longtemps...