Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ragot des Moutons

Ragote, ragote... Il en restera toujours quelque chose..!

Quand MANULEON en appelle aux mannes de MAURRAS

Dans nos alpages, loin des fureurs politiques, nous n'avions quand même pas raté, un matin de novembre 2018, la sortie étonnante de Benji GRIVEAUX qui déclarait... "C'est le pays légal qui rencontre le pays réel, pour reprendre les propos de Marc Bloch il y a bien longtemps". Petit problème, loin d'être de Marc BLOCH, ces paroles étaient celles de Charles MAURRAS, grand chantre de l'extrême droite des années 30, apôtre de la monarchie, théoricien de l'antisémitisme... Benji revendique le droit à l'erreur. OK! Errare humanum est...! Mais Perseverare Diabolicum est..!

Benji s'est-il vraiment trompé ou... lâchait-il un ballon d'essai pour son seigneur et maitre..? Le 11 février 2020, MANULEON Ier déclare à son infanterie parlementaire... "Le problème qu’on a politiquement, c’est qu’on a pu donner le sentiment à nos concitoyens qu’il y avait un pays légal et un pays réel, et que, nous, on savait s’occuper du pays légal – moi le premier –, et que le pays réel ne bougeait pas. Sur le sujet de la sécurité, en premier chef, il faut faire bouger le pays réel"... (cité dans Le Monde du 12/02/20).

Le bon Charles MAURRAS...

Ces concepts de "pays légal" et "pays réel", directement empruntés à Charles MAURRAS peuvent être résumés de la manière suivante. Il y a le "pays légal", celui que forment les "premiers de cordées", qui par le seul fait d'appartenir à ces élites autoproclamées incarnent la légitimité. Ils sont "par nature" ceux qui doivent disposer des leviers mais sont souvent déconnectés du réel.  Alors il y a le "pays réel", celui du peuple, des gueux, celui qu'il est bon de connaitre. Qu'il est nécessaire de "faire bouger", comme le dit MANULEON, lorsque le "pays légal" en détermine la nécessité.

Voici donc l'une des sources politiques auxquelles s'abreuve notre Jupiter..? Est-ce cette convergence théorique qui l'amène à tant apprécier la compagnie du "fou du Puy" et à l'autoriser à la ré ouverture de son parc (Le Puy-du-Fou) dès le 11 juin prochain, tandis que Didier LALLEMENT, préfet de Paris nommé par sa Majesté, veut interdire les manifestations syndicales qui appellent pourtant au respect des règles sanitaires..? Et après, il y a des guignols qui osent se dire "macronistes de gauche"..!!

Notons , au passage, que, en 2018, il avait fallu que de vives protestations se fassent entendre pour que l'anniversaire de la naissance de Charles MAURRAS (1868) soit retirée du Livre des commémorations nationales. Ce même MAURRAS, condamné à l'indignité nationale à la Libération...

Romuald

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article